Projet de ferme permacole à Saint Lucas (Plescop).

IMG_6901Le 11 juin dernier, Émilie et Jean-Marie HELLEGOUET, porteur d’un projet de ferme permacole nous ont accueillis, nous étions une dizaine de membres de PAV, au mandala, superbe lieu d’expérimentation, de partage.
Très professionnels et militants, ils nous ont présenté leur démarche et les perspectives de développement futur de leur activité, à vocation productive et pédagogique, en association, en synergie, avec l’éco-lieu équestre Terre d’Illich.
L’association PAV avait fixé, parmi ses principales priorités, le soutien à la production locale agricole, maraîchère, notamment via le développement de projet de micro fermes. Un groupe de travail a d’ailleurs été constitué depuis plusieurs mois et a commencé à en explorer les conditions de faisabilité.
Nous remercions Émilie et Jean-Marie de nous permettre, à travers des rencontres, des échanges de natures diverses, (comme par exemple, découvrir par la pratique, l’esprit de la permaculture en participant ponctuellement à des travaux requérant plus de main d’œuvre), de suivre l’évolution de leur projet. Commencé vers la mi mai 2016, il devrait être finalisé dans environ deux ans.

Où il est question de démocratie.

Que signifie pour l’avenir de l’Europe le vote britannique du 23 juin ? Celui des électeurs de Loire-Atlantique pour ou contre l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes ? Et en Espagne, le résultat de Podemos ? Référendum, consultation citoyenne, législatives : ces trois scrutins de nature différente permettent-ils de réanimer une démocratie comateuse ? C’est le thème du débat à Médiapart ce dimanche 26 juin 2016.
Débat animé par Joseph Confavreux. Invités :
Loïc Blondiaux, politiste, enseignant au département de sciences politiques de La Sorbonne, auteur de plusieurs ouvrages sur la démocratie.
Amandine Crespy, politiste, enseignante à l’Université libre de Bruxelles, rattachée au Cevipol et à l’Institut d’études européennes. Elle tient un blog sur Mediapart (ici).
Dominique Rousseau, constitutionnaliste, professeur de droit constitutionnel à l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne.
Ces réflexions peuvent-elles alimenter notre questionnement sur la démocratie locale ?

 L’association Créatech a trouvé provisoirement un local.

Createch
Une grande et lumineuse salle au rez-de-chaussée de l’ancien presbytère

En attendant une nouvelle destination non encore définie, la municipalité autorise Créatech à s’installer au rez-de-chaussée de l’ancien presbytère.
Cette installation est précaire, sans garantie de trouver un autre espace lorsque la décision d’une nouvelle affectation sera prise.
Les quelques travaux de mise aux normes, en particulier du réseau électrique, seront assurés par les adhérents de l’association.
Malgré cette occupation précaire, ces locaux vont permettre à Créatech de montrer concrètement l’intérêt des activités que l’association proposera et ce, dès le forum des associations le 3 septembre prochain. Savez-vous par exemple que vous pouvez vous assembler un micro-ordinateur neuf sous Linux pour une centaine d’Euros ? Et avec cet ordinateur robuste, piloter toutes sortes de périphériques tels que caméras, alarmes et instruments de domotique ? Ceci n’est qu’un exemple parmi beaucoup d’autres. Créatech disposera aussi d’une imprimante 3D. Avis aux amateurs.
Contact : contact@createchplescop.fr