SEL – Compte-rendus de l’atelier

Réunion du 9 novembre 2015

Présents :
CALVEZ Vincent, COULY Hervé, GERARD Marie, LAIGO Gwénaëlle, LEROY Yves
PASQUIER Alexandra, ROUSSEAU Daniel, ROUSSEAU Dominique, RYO Anne-Gaëlle,
SEVESTRE Joëlle, TERRIER Geneviève

Cette réunion fait suite à la conférence MADE IN PLESCOP organisée par Plescop Avec Vous (PAV) le 25 septembre 2015, au cours de laquelle plusieurs participants se sont montrés intéressés par ce type d’échange local, sans monnaie.

Parmi les onze personnes qui assistaient à cette réunion :
Gwénaëlle LAIGO adhère au SEL du Golfe du Morbihan,
Geneviève TERRIER et Marie GERARD, après avoir adhérer au SEL du Golfe du Morbihan depuis 1998, ont créé le SEL d’Auray cette année.

Leurs témoignages ont permis de bien avancer dans la perception de ce qu’est un SEL, son fonctionnement, ses avantages et sa création.
Ce compte rendu n’est qu’un résumé des échanges très riches entre les participants.

Qu’est-ce qu’un SEL ? (extrait du site : http://www.seldugolfedumorbihan.fr/ )

“Le SEL (Système d’Echange Local) du Golfe du Morbihan, a pour but de favoriser les échanges non monétaires de biens, de savoirs et de services, entre les personnes d’une zone géographique de proximité par le biais d’une unité locale d’échange : la Fleur de Sel.

Le but d’un SEL est la solidarité, l’échange de services, le partage de compétences, mais aussi , surtout, une grande CONVIVIALITE entre les personnes qui se rencontrent.
L’esprit du SEL s’appuie sur les principes de convivialité, d’entraide, de confiance et de réciprocité.
Il exclut toute forme de profit ou de spéculation. C’est un espace où rendre service est plus important que la valeur de l’échange.”

Les échanges de services s’évaluent en temps = unité de temps
Les échanges de produits : évaluation personnelle de gré à gré.

Les premiers SEL ont vu le jour en France en 1994.

Points de vigilance :

La non référence au système non mercantile a ses limites. Ne pas concurrencer les artisans locaux.
Les échanges doivent être ponctuels et non répétitifs (cela est important à spécifier dans les statuts de l’association),

Commission parlementaire / monnaies locales complémentaire et système d’échanges locaux a remis un rapport au secrétaire d’état chargé de l’artisanat, en janvier 2014 : http://www.economie.gouv.fr/files/files/PDF/rapport_monnaies_locales_complementaires_1.pdf
Le film “Nature contre nature”, disponible en DVD évoque très bien le fonctionnement d’un SEL et l’aspect fiscal dans les SEL.

De nombreuses questions ont porté sur la création d’un SEL.

Nécessité d’avoir un petit groupe de personnes très motivées, constituer un “noyau dur”.
Souvent un SEL est créé par une bande de copains ; “il est nécessaire d’avoir en commun les idées de solidarité, d’économie locale, notamment”
A Auray au début, 2 personnes. : Marie et Geneviève.
Pendant plusieurs mois, elles ont envoyé leur projet aux personnes potentielles
(en pièces jointes, deux exemples de charte : La Charte “Esprit du SEL”)
Elles ont créé une association / loi 1901, pour avoir un cadre juridique, pour se présenter en tant qu’association locale à la mairie d’Auray, souscrire une assurance…
Le CA a 12 membres.
Il n’y a pas de hiérarchie fonctionnelle : afin de s’appuyer sur la richesse de chacun ; donner une responsabilité à chaque personne du CA.
Une réunion / mois, suivie d’un repas
Pour se faire connaître : participation au forum des associations, inviter les personnes à assister aux réunions du SEL sans s’inscrire.
Peu d’organisation de Bourse Locale d’Echange (BLE), une fois tous les2 mois. Peut durer seulement une demi-heure

But de la prochaine réunion à Plescop : examiner l’éventuel projet de la création d’un SEL à Plescop.
Une première réflexion aura lieu pendant la réunion plénière de PAV le 13 novembre à 20 h salle ARVOR, suivie quelques jours après d’une réunion des personnes qui souhaitent s’impliquer dans la création d’un SEL à Plescop.

Il est très important d’élargir le groupe de personnes désireuses de s’impliquer dans la création d’un SEL bien au-delà de PAV. Ce groupe créateur ne doit pas être composé uniquement de personnes adhérentes à PAV.